Premières impressions de la Camaro turbo 1LE 2019

Aller en bas

Premières impressions de la Camaro turbo 1LE 2019

Message  Mau-Laval le Lun 10 Sep 2018, 11:16





Le petit moteur brille enfin sur la piste de course

En quittant un virage, le pied au plancher, avec tous les systèmes de contrôle de la stabilité et de la traction désactivés, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à quel point l’adhérence de la Chevrolet Camaro Turbo 1LE 2019 est impressionnante. La voiture combine le moteur turbocompressé de 2,0 litres à quatre cylindres et la magie du fameux ensemble performances 1LE, magnifique même lorsque jumelé au moteur le moins puissant de la gamme. Les ZL1, SS et V6 ont tous eu leur moment de gloire. Maintenant, c’est au tour du moteur de base.



Développant une puissance de 275 chevaux et un couple de 295 lb-pi, la Turbo 1LE ne remportera pas de sprint, mais Chevrolet affirme que son moteur permet tout de même une accélération de 0 à 100 km/h en 5,4 secondes. C’est plutôt dans les virages que la voiture montre ce dont elle est capable. Lorsque je conduisais notre ancienne Camaro SS 2016 d’essai à long terme, je m’inquiétais du lourd survirage lorsque je poussais le moteur V8 dans les virages. Ce problème n’existe plus avec la Turbo 1LE. Je mettais même avec enthousiasme le papillon en position pleins gaz en sortant des courbes. Si j’avais conduit la SS de cette façon, je me serais retrouvé rapidement dans le fond du fossé sur le côté de la route. On s’ennuie un peu de la puissance d’un moteur plus massif sur les lignes droites, mais le coupé compense avec une stabilité impressionnante dans les courbes. Il existe actuellement trois voitures sport à « faible » puissance qui offrent une telle stabilité : la Mazda Miata, la Subaru BRZ et la Toyota 86. Mais dans cette catégorie, la Camaro est la plus rapide et la plus puissante, en plus d’avoir un prix de départ inférieur à celui des versions haut de gamme de ses rivales. Si vous êtes curieux, sachez que notre SS d’essai à long terme atteignait 100 km/h en 4,3 secondes et que son moteur V8 de 6,2 litres développait 455 chevaux.

L’ensemble 1LE offert sur les versions LT (au coût de 4500 $ US) ajoute des éléments de suspension Camaro SS, notamment des barres stabilisatrices avant et arrière à large diamètre, des amortisseurs spécialement ajustés, des coussinets arrière à montage rigide et des biellettes de pincement arrière améliorées pour assurer une rigidité latérale supérieure. Et ce n’est pas tout, puisque la voiture est également munie de jantes légères de 20 pouces en aluminium forgé emballées de pneus d’été à flancs renforcés Goodyear Eagle F1 ROF (245/40R20 à l’avant, 275/35R20 à l’arrière), d’un différentiel à glissement limité mécanique, d’un ensemble de refroidissement pour la piste (refroidisseur pour l’huile à moteur, le différentiel et la boîte de vitesses), d’un levier de commande à faible course, d’un système d’échappement à deux modes et d’un système d’injection de carburant emprunté à la SS (pour les virages à lourde charge), en plus d’offrir des modes de conduite Touring, Sport et Piste. Si tout ça n’est toujours pas suffisant, le mode Compétition active la fonction de contrôle de démarrage et les indicateurs de changement de vitesse. Il affiche aussi les données des instruments de performance. Les sièges Recaro, un volant à base plate gainé de suède et un levier de commande également recouvert de suède sont offerts moyennant un supplément. À l’extérieur, vous ne trouverez pas de monogramme « Turbo » ou « 1LE ». Le constructeur a plutôt opté pour un capot, un séparateur avant et un becquet en trois pièces recouverts d’une peinture noir satiné pour distinguer la Turbo 1LE d’autres Camaro moins axées sur la conduite sur piste.



Pour nous permettre d’essayer la Camaro Turbo 1LE, Chevrolet nous a invités à parcourir 100 km sur une magnifique route séparant notre hôtel à Renton, dans l’État de Washington, jusqu’au Ridge Motorsports Park, où nous attendait une piste de 4 km comprenant 16 virages. Sur le chemin, la 1LE a assuré un excellent confort, supérieur à celui de la Camaro SS. Avec la suspension de performance, je m’attendais à une tenue de route des plus raides, mais j’ai été agréablement surpris. Les mouvements de la boîte de vitesses manuelle Tremec à six rapports (la seule offerte, on comprend pourquoi) sont courts et précis, ce qui est une bonne chose puisque je devais rétrograder d’un rapport ou deux lorsque je dépassais un autre véhicule sur l’autoroute ou simplement accélérer. Ça, c’est la faute des longs rapports de la boîte. Le sixième rapport ne sert qu’à maintenir la vitesse et non à effectuer des dépassements. Au moins, la consommation de carburant n’est pas mal du tout : 7,8 L/100 km sur la route (et 11,8 L/100 km en ville). Le délai d’accélération contribue à accentuer la longueur des rapports. On le remarque parce que le couple maximal est développé un peu tard, à 3000 tours par minute (et dure jusqu’à 4500 tours par minute). Chevrolet affirme tout de même que 90 % du couple est disponible à un régime inférieur à 2000 tours par minute. Pourquoi pas 100 %? De nombreux moteurs turbocompressés modernes développent leur couple maximal sous les 2000 tours par minute. Beaucoup de bruit de roulement s’infiltre dans l’habitacle. Si ça vous dérange, la seule option est d’installer le système audio Bose livrable et de monter le volume.

Après avoir parcouru la route scénique, nous nous sommes dirigés vers la piste. Avant de me lancer, j’ai inséré une carte SD dans l’enregistreur de données de performance offert en option. Sur la piste, les défauts du coupé se font rares. Un mouvement de roulis pratiquement inexistant assure des virages vifs et confiants et le châssis reste bien ancré. Je n’ai quasiment pas remarqué de survirage ou de sous-virage, à moins de causer délibérément de tels mouvements – et j’ai bien aimé brasser légèrement la voiture. La direction ressemblait à celle de la SS, soit lourde mais souvent capable de lire les pensées du conducteur. Les étriers Brembo avant à quatre pistons, empruntés à la SS, mordent avec force et aident la voiture sport à s’arrêter à partir de 100 km/h en 34,1 mètres (selon Chevrolet), un bon résultat pour une voiture de 1519 kg. La puissance de freinage ne s’est jamais épuisée et les sièges Recaro ont fourni amplement de confort et de soutien latéral tout au long des nombreux tours de piste.



Avançant très rapidement, je suis resté en troisième vitesse pendant la plus grande partie du tour de piste, ne passant qu’une ou deux fois à la deuxième vitesse et atteignant la quatrième à la fin de la longue ligne droite. Aucune synchronisation du régime n’est offerte, alors préparez-vous à utiliser votre pied. Je n’ai jamais noté d’augmentation de la température du moteur, et ce, même si j’avais le papillon en position pleins gaz pendant relativement longtemps. Ce n’est pas surprenant, puisque les ingénieurs de la Camaro affirment que la Turbo 1LE peut survivre à un total de 24 heures sur la piste en séances de 35 minutes (mais ça, c’est sans considérer les pièces d’usure comme les pneus et les freins). De plus, grâce à l’efficacité du moteur, la Camaro peut théoriquement rouler sur la piste pendant 60 minutes sur un seul plein de carburant. Ne vous attendez pas à une telle performance du moteur V8.

Son prix de départ de 30 995 $ US est une aubaine pour une voiture de performance; elle pourrait facilement attirer l’attention des acheteurs de voitures sport, l’étonnante clientèle cible de Chevrolet. Vous avez bien lu : le constructeur de certaines des plus célèbres muscle cars américaines veut attirer les acheteurs de Golf R, WRX STI, Focus RS et Civic Type R. La Camaro n’est pas la plus puissante, mais son prix est bien inférieur à celui de ces voitures à quatre portes. Si elle avait participé à notre dernière comparaison de voitures sport, son accélération de 0 à 100 km/h l’aurait placée au centre du peloton. De plus, certains apprécieront le design mature de la Turbo 1LE. Chevrolet a peut-être trouvé une formule gagnante. La plus récente version adaptée pour la piste de la Camaro est une spectaculaire voiture sport : vous pouvez confortablement vous rendre au bureau le matin et vous diriger immédiatement vers la piste de course une fois votre journée terminée pour vous défouler. Espérons que Chevrolet continuera de construire ces excellentes machines pendant encore longtemps!
















Mau-Laval
Vétéran
Vétéran

Ville/Région : Laval
Masculin Nombre de messages : 2434
Date d'inscription : 28/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum